La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

L'Orphelinat

Scène libre : Étrange coïncidence ... { J25 ; A276 }

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

La forêt est magnifique en cette belle journée. Les arbres, de leurs branches et feuilles, cachent la lumière éblouissante du Soleil, étoile puissante et magnifique.

Au sol, les petits animaux se baladent en cette partie des bois où les chasseurs se rendent rarement, les lapins font un petit tour hors de leurs terriers, de temps en temps nous pouvons apercevoir des biches et leurs bébés passer, mais ils s’en vont bien vite, continuant leurs routes. Postées sur leurs branches, les mésanges regardent ce spectacle. Et aussi, sur le sol, une jeune femme aux cheveux courts et bruns, aux paupières baissées et aux vêtements plutôt masculins est étendue comme si quelqu’un l’avait délicatement déposée sur la mousse verte de l’endroit apaisant.

Au-dessus, les grands oiseaux planent, à la recherche de potentielles proies, ils guettent dans ce ciel presque totalement dénué de nuages. Cependant, il y a bien quelque chose d’étrange dans cette étendue bleue, une étoile. Une étoile qui brille presqu’autant que Vénus la nuit, pourtant ce n’est pas Vénus, non. Il s’agit en fait de l’étoile α Apodis, la plus brillante de la constellation de l’Oiseau du Paradis. Étrange coïncidence quand on sait que le nom de la jeune femme sur le sol est Apus, autrement dit, le nom latin de cette constellation.

Dans une grande inspiration, la brune se réveille. Comme essoufflée, elle se redresse immédiatement, regardant tout autour d’elle. Elle ne comprenait pas, que se passait-il ? Où était-elle ? Le collier, est-il toujours là ? Oui, c’est bon, elle le sent dans sa poche, elle soupire de soulagement avant de se mettre à regarder son corps, elle ne semble pas blessée, elle se sent bien même, mais ne se souvient plus de comment elle est arrivée là… Et puis, les plantes, les odeurs, ne semblent pas être celles auxquelles ses narines sont habituées…

Elle regarde encore un peu autour, apercevant de petits animaux aux grandes oreilles, aux petits nez roses…

« Ho ? Des lapins ? » fit-elle la voix encore très cassée, il lui fallait de l’eau pour l’éclaircir, mais ce n’était pas sa priorité à ce moment, loin de là.

La langue qu’elle parlait n’était pas celle de ce monde, les voyelles y sonnent plus nombreuses, les consonnes plus feutrées…

0

RP posté le

"Vous débarquez je présume .." Dis-je, étant apparu derrière elle, sans bruit ni mouvement. Sa tenue ne ressemble à aucune autre, cette coiffure n'a jamais vu le jour ici, surtout pour une femme, et ... Cette énergie, l'énergie émanant de son corps .. Elle n'existe tout simplement pas .. Du moins, elle n'existait pas encore.

0

RP posté le

Elle tournait plus ou moins brusquement sa tête vers cette voix inconnue, puis posait ses étranges yeux sur l'être qui, étonnement, avait à la fois des caractéristiques semblables à Apus, mais aussi beaucoup de différences... Ses yeux en étaient un bon exemple, pourquoi n'avait-il pas, comme elle, des fragments colorés qui s'y déplaçaient ?
Elle le regardait sans comprendre, restant sur ses gardes.

Mais... Quelle était cette langue ?
Elle restait sans réponse.

0

RP posté le

La jeune femme se tourne vers moi, et ne dit rien ... Un blanc s’installe, s'étire et s'allonge ... Je hausse les sourcils, appuyant un peu plus mon regard dans le sien (remarquant au passage ses yeux particuliers), attendant une réponse à ma question. Je lui fais un léger signe de main, lui demandant si elle était consciente :

"Je suis un demi-dieu, mais je ne devine pas tout non plus ... Sais-tu parler ?" Demandais-je à nouveau.

0

RP posté le

Elle le regardait, fixant ses yeux.
Elle était muette, pour le moment, aphone, la main posée sur son pistolet caché dans son dos, sous sa veste.
Méfiante ? Oui, toujours, aucune erreur ne devait être commise, elle n'avait pas encore remis les perles à des personnes sûres...

Mais finalement, elle entrouvrait ses lèvres.
« Je ne comprends pas ce que vous dites. », marmonnait-elle dans sa langue natale, cette phrase semblait remplie de S et de H aspirés...

0

RP posté le

Je porte ma main au menton, réfléchissant ... Je connais cette langue, ou du moins j'ai absorbé une encyclopédie traitant d'elle, mais je n'ai encore jamais entendu quelqu'un la parler .. Si je me souviens bien, cette langue possède une voie dédiée aux signes. Je réfléchis, et lève les mains :

"......Question......Lieu......Trajet......" Tentai-je en formant des signes de mes mains, puis relançant un regard intérrogatif.

0

RP posté le

Elle penchait sa tête sur le côté, se mordant la lèvre, apparemment, ils auront du mal à se comprendre apparemment...
Néanmoins, elle eut une idée, sa main glissait alors de son dos à l'une de ses poches, elle y sortait un petit carnet après s'être plus ou moins redressée, mais pour le moment trop engourdie, elle ne se mettait qu'en tailleur sur le sol.
De quoi écrire en main, elle y inscrit une sorte de point d'interrogation. Puis elle montrait l'endroit d'un mouvement de bras, et enfin montrait le carnet à l'homme devant elle.

0

RP posté le

Elle me retourne ma question en sens inverse .. Bon, peut être répondre à ses questions pourrait l'amener à pouvoir répondre aux miennes. J'écarte mes mains, et matérialise une flaque de lumière, flottant à la verticale. À son regard, je crois qu'elle est fascinée ... Je m'éloigne et tend mes doigts vers la flaque : des images apparaissent, montrant une carte du continent. Après quelques secondes, je fais apparaître une croix rouge à l'endroit exact où nous sommes :

"Cela t'avance-t-il plus ..?" Demandais-je, mais ne m'attendant pas à une réponse claire.

0

RP posté le

Elle fronçait les sourcils alors, prenant à nouveau son carnet pour y dessiner de manière simpliste et brève les continents de son monde, qui étaient finalement les mêmes que ceux de celui-ci. Ensuite, elle se pointait elle-même du doigt, puis posait ce dernier sur la carte improvisée, au niveau de ce qui équivaut à notre Tibet. Elle espérait que son interlocuteur comprenne ce qu'elle voulait signifier, qu'elle venait de cet endroit.

0

RP posté le

"Ainsi donc tu viens du Tibet .." M'exclamais-je. Je sors ma tablette runique de ma manche, et incante un gogueulymaje, marquant "Tibet" dessus : La flaque lumineuse déplace la carte pour centrer le Tibet et y placer la petite croix rouge. La carte s'estompe, et une suite d'images défile, des montagnes rocailleuses, des maisons pointues, des draps de toutes les couleurs, ainsi que des gens drapés au regard impassible, de grandes montagnes enneigées, et l'absence de modernisation totale :

"....Question.....Toi.....Maison....." Dis-je avec mes mains, puis pointant la flaque lumineuse.

0

RP posté le

La jeune femme penchait sa tête sur le côté, fronçant les sourcils une nouvelle fois... Ces décors ressemblaient en effet à son pays, mais ces décors y étaient très rares maintenant, tout comme ces nomades.
Elle reprenait son carnet une nouvelle fois, venant y dessiner une ville au style de Londres de l'époque victorienne, avec de grandes propriétés aussi, elle montrait ensuite cela à l'homme.

0

RP posté le

Je fronce les sourcils à mon tour, ce genre de technologie n'existe pas .. Pas encore à cette époque. Les voyages temporels d'une telle ampleur sont tout simplement impossibles, même pour un mage du temps. Si son époque est incommensurablement éloignée sur le plan du temps ... Le temps est localement relatif au monde ... Mais il n'existe pas un seul monde.

Je réfléchis, faisant apparaître un nouveau gogueule à l'aide de ma tablette runique, afin de connaître le nombre de plans physiques du monde, ayant une temporalité plus avancée : ce nombre dépasse mes attentes :

"Tout s'explique .." Dis-je en posant mon regard sur elle :

"Tu viens bel et bien du Tibet. Tu ne viens pas du futur .. Mais d'un autre plan physique, possédant une date plus avancée que la nôtre, dont j'ignore l'explication .." Expliquais-je, bien qu'elle ne comprenne pas ce que je raconte. Je réfléchis à nouveau, et lève le bras vers la flaque volante. La surface devient blanche, faisant apparaître la carte des continents. La carte se dédouble, laissant place à deux cartes de différente couleur. Apus apparaît sur la seconde carte, au niveau du Tibet. La première carte positionnée en dessous de la seconde, la représentation d'Apus tombe du Tibet parallel vers notre emplacement sur la première carte.

Je la regarde, attendant une réaction quelconque de sa part.

0

RP posté le

La femme regardait attentivement les gestes de l'homme et ce qu'il faisait apparaître.
Puis, elle jurait dans sa langue natale, tapant un peu du pied. Elle avait effectivement compris ce qu'il s'était passé, mais pas comment cela avait-il pu se produire.
Elle réfléchissait, le regard dans le vide, longuement, avant de finalement se lever, elle s'étirait un peu, regardant encore les alentours sans trop savoir quoi faire.

0

RP posté le

Je réfléchis .. Une traversée dimensionnelle est tout à fait plausible, avec une technologie adéquate. Rester ici ne l'aidera en rien :

"Je peux tenter de te renvoyer chez toi si tu le souhaites .." Dis-je, bien qu'elle ne me comprenne pas.

Se retournant vers moi, je lui désigne la flaque, que j'utilise à nouveau : Ma représentation représentation, un portail apparaît, la représentation d'Apus passe à travers ... Tout disparaît, et une représentation de la ville décrite par Apus apparaît, Apus sortant du portail. Je la regarde encore, afin de comprendre sa réponse.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>